EN ROUTE VERS L'ALPE D'HUEZ - CAP 48 AVEC GABRIEL SCINTA!

Publié par Sébastien Fontaine le

EN ROUTE VERS L'ALPE D'HUEZ - CAP 48 AVEC GABRIEL SCINTA!

C’est un défi et pas des moindres ! Gabriel souhaite rallier Montroeul-Sur-Haine (Hainaut) à l'Alpes d'Huez en vélo, en 4 jours avec une assistance limitée aux ravitaillements et au logement. Et… c’est pour la bonne cause !

En effet, Gabriel Scinta, passionné de cyclisme s’est lancé le pari fou de rouler pour la bonne cause. Les fonds qui seront récoltés grâce à son enthousiasme permettront à CAP48 de financer divers projets en vue d’améliorer les conditions de vie des personnes handicapées en Wallonie et à Bruxelles.

Grâce à la page Facebook dédiée à l’évènement « En route vers l'Alpe d'Huez - CAP48 », vous pourrez suivre notre cycliste tout au long de cette épreuve.

Nous avons souhaité le soutenir dans ce défi afin de faire connaitre au maximum son projet et qu’il puisse récolter un maximum d’argent pour cette noble cause.

Gabriel, peux-tu te présenter en quelques mots ?

D’abord, bonjour à tous les lecteurs !

Ce qui est bien c’est grâce à l’introduction, plus besoin de vous dire comment je m’appelle (lol). J’entame ma 33ème année d’existence et quel bon cru (lol).

Je suis triathlète amateur et passionné de cyclisme.

D'où t'es venu l'idée de cet incroyable défi ?

Par admiration car parmi les personnes que j’admire au niveau sportif, il y a mon ami Vincent Spits qui du haut des ses 53 ans … est une machine sur Ironman et qui m’a donné, enfin redonné le gout au sport. Mais aussi à mon parrain, Raphael Staquet, triathlète également, qui a réalisé à titre purement personnel un périple à vélo de Nice jusque Naples où il explique avec des étoiles plein les yeux l’aventure qu’il a vécu.

Alors pourquoi pas moi ? Pourquoi n’ai-je pas droit à mon aventure ?

Pourquoi avoir choisi CAP48 plutôt qu’une autre association ?

La plupart des personnes avec qui je travaille vous dirons que je suis quelqu’un d’intransigeant et ferme mais j’ai un grand cœur. La cause défendue par CAP48 est typiquement d’actualité. Il est important d’aider les centres et personnes présentant tout type d’handicap.

Il y a quelques mois d’ici, durant le journal de 8h00 à la radio, le journaliste annonce qu’une famille ayant un enfant ayant un handicap neurologique et donc nécessitant d’un fauteuil… se l’ait fait voler lors d’un repas à Durbuy ! C’est là qu’on peut se poser la question : « Dans quel monde vivons-nous ? »

De plus, ces personnes sont sources d’inspiration sur leur comportement, façon de vivre sans compter le nombre d’athlète paralympique de notre pays.

En espérant que le montant de ma cagnotte puisse aider une famille à l’achat d’un fauteuil ou de tout autre aide.

L'Alpe d'Huez, un choix voulu ?

Oui, car cette ascension fait partie de mes rêves d’enfant et de fan absolu de cyclisme. Je regarde souvent les arrivées d’étape du Tour sur YouTube pour m’imaginer à leur place.

Quel type d’entrainement réalises-tu pour ce défi CAP48 ?

Etant triathlète amateur, j’ai un entrainement que me fait mon entraîneur. Pour l’occasion, Training Plus reste mon partenaire pour la préparation d’une telle épreuve avec des heures de selles et des exercices spécifiques pour l’augmentation de ma zone d’endurance.

As-tu un objet porte-bonheur que tu comptes emporter avec toi ?

Oui, avec ma compagne nous avons deux petits personnages qui nous accompagnent lors de nos voyages. Un Dark Vador pour moi et ma compagne un un Dark Pig, photo ci-dessous lors de l’Ironman 70.3 Edinburg en Ecosse.

 

Quel équipement vas-tu utiliser durant ton périple ?

Au niveau Textile, c’est avec plaisir d’avoir Geofco.be & Doltcini pour m’accompagner durant ce périple. Avec 2 jeux de cuissard-maillot Pro et Pro été. Mais surtout une personnalisation de qualité.

Au niveau monture, je partirai avec un tout nouveau vélo, un Trek Emonda Slr 7 que j’ai commandé chez Espace Bike qui est également partenaire de ce projet.

D’un point de vue pratique, je choisirai un casque avec énormément de ventilation, un Giro Atmos car vue la période choisie pour cette aventure, il risque de faire très chaud, ainsi que les lunettes Bjorka lucifer.

Nous sommes partenaire de ton aventure et avons réalisé tes vêtements, pour toi quelles sont les critères vestimentaires pour un tel périple ? 

Pour ce projet, le plus important est le confort car pour partir sur près de 1000Km ,et bien, il n’y a pas de miracle, un textile et une peau de qualité font toute la différence.

Par chance, mais surtout par professionnalisme, j’ai la qualité et un design à rendre jaloux les plus grandes équipes cyclistes.

Pourquoi avoir choisi la personnalisation ?

La réponse est simple ! Pour un tel projet, il est important de faire les choses en grand donc une personnalisation de l’équipement permet de rendre plus visible le but de ce voyage et l’objectif de récolter de l’argent pour CAP 48.

Comment arrives-tu à concilier vie pro et ta passion du sport ?

A vrai dire, ce n’est pas facile du tout. Ma vie est un contre-le-montre perpétuel !

La rigueur est la clé du succès pour concilier ces deux parties mais surtout c’est d’avoir une compagne qui me suit et m’encourage sans cesse que ce soit du point vu professionnel ou sportif. Et par chance, mon employeur GenYZ qui est partenaire pour ce projet m’aide dans l’organisation de mes journées

Quels sont tes prochains défis ?

A court terme :

  • Il y a le marathon de Rotterdam en Octobre car vu la crise sanitaire a dû être reporter ainsi que mon Ironman 70.3 de Kraichgau.
  • L’an prochain, j’ai prévu mon premier full Ironman à Barcelone mais cela reste à confirmer car les calendriers sont tout chamboulés

A long terme :

  • Soit réaliser le plus long Tour de France (celui de 1923) avec une assistance limitée.
  • Soit effectuer le Tour de France avec 1 jour d’avance par rapport aux professionnels

Le mot de la fin. Qu’as-tu envie de dire aux lecteurs ?

Au-delà des remerciements que j’ai envers mes partenaires pour ce périple mais aussi à ma compagne. Je n’ai qu’une seule chose à dire !

« Donnez-vous les moyens de réaliser vos rêves d’enfant car rien n’est impossible ! »

Et pour les plus téméraires, je vous donne rendez-vous le 18 Juillet à 7h00 pour m’accompagner pour quelques tours de manivelles avant de partir seul pour l’aventure et l’expérience d’une vie de sportif.
Top départ le 18 juillet prochain… 

Si comme nous, vous souhaitez soutenir Gabriel dans ce défi, n'hésitez pas à vous rendre sur le site de son projet Cap48 afin de faire un don! Cliquez ici

En commandant sur notre site Geofco.be, utilisez le code réduction bikeforcap48 et recevez 20% de réduction sur l'ensemble des produits hors promos. En plus de notre aide déjà apportée pour ce projet, nous reverserons 10% du montant de votre commande pour cette bonne cause!

Comme nous, venez soutenir Gabriel lors de son départ le 18 juillet à 7h sur la place de Montroeul-sur-Haine et l'accompagner dans ses premiers kilomètres!

Vous pouvez également suivre son périple sur sa page facebook!

@BikeForCap48

 

← Article précédent


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.